phone icon  1-866-763-4714

Thunderbird Partnership Foundation

Définitions et terminologie

Activités culturelles :
Activités de nature culturelle (c’est-à-dire sueries, cérémonies de purification, aînés, langue, etc.).

Admission :
Les procédures initiales d’administration et d’évaluation régissant l’admission à un programme de traitement.

Aiguillage :
Le processus permettant de recommander l’admission d’une personne à un programme de traitement après une évaluation. Après le traitement, certains programmes de traitement recommanderont une ligne de conduite pour le traitement et la post observation à l’agence d’aiguillage.

Aptitudes à la vie et développement personnel :
Une série d’activités enseignées à des groupes et à des individus afin d’améliorer leurs aptitudes sociales et personnelles.

Cadre CCMMPN :
Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations


.

Cadre HNF :
Honorer nos forces : Cadre renouvelé du programme de lutte contre les toxicomanies chez les Premières nations du Canada

Consultation de professionnels :
Entrer en rapport avec d’autres professionnels afin d’assurer des soins complets dispensés au client.

Consultations externes :
Traitement offert sur une base non résidentielle, habituellement dans le cadre de séances périodiques (par exemple 1 à 2 heures/semaine).

Dépistage d’admission :
Le processus permettant de déterminer quels clients conviennent et sont admissibles à un programme particulier.

Désintoxication :
Rétablissement des effets toxiques d’une drogue ou d’une substance par le retrait des propriétés toxiques de la substance visée.

Division du soutien des programmes de santé (DSPS) :
La DSPS est responsable de la coordination nationale de la plupart des programmes de santé communautaire destinés aux collectivités des Premières nations et des Inuits, y compris le Programme national de lutte contre l’abus de l’alcool et des drogues chez les Autochtones (PNLAADA) et le Programme national de lutte contre l’abus de solvants.

Double dépendance :
Une affection caractérisée par un désir irrépressible de continuer à prendre les drogues ou les substances auxquelles on est devenu accoutumé par suite d’une consommation répétée, habituellement accompagné d’une compulsion à obtenir les substances visées.

Éducation sur l’alcoolisme et autre sensibilisation antidrogue :
Une affection caractérisée par un désir irrépressible de continuer à prendre les drogues ou les substances auxquelles on est devenu accoutumé par suite d’une consommation répétée, habituellement accompagné d’une compulsion à obtenir les substances visées.

Double dépendance :
Discussions sur et mise à disposition des renseignements factuels relatifs à l’alcool (alcoolisme, consommation excessive d’alcool et drogues) et les drogues (dépendance, toxicomanie) par le truchement, par exemple, des conférences, films ou lectures, permettant de stimuler le changement d’attitude et de comportement.

Évaluation :
Procédures systématiques prévues pour la détermination des grands points forts et des éléments problèmes d’un client, aboutissant à un plan de traitement et à l’aiguillage à des fins d’aide.

FNWACCB :
Le First Nations Wellness/Addictions Counsellor Certification Board. Cet organisme a changé de nom le 29 octobre 2014 pour devenir l’Indigenous Certification Board of Canada (ICBoC)- Office d’agrément autochtone du Canada

Gestion de cas :
Un processus comprenant l’évaluation permanente des points forts, des points faibles et des besoins actuels, la planification permettant de déterminer les services pertinents en fonction des besoins particuliers du client. Le processus comprend la surveillance et l’évaluation permanentes des progrès et l’intercession de la part du client afin d’assurer que le système de traitement répond équitablement et efficacement aux besoins du client.

Hallucinogènes :
Une substance qui provoque l’excitation du système nerveux central caractérisée par des hallucinations, des changements d’humeur, de l’anxiété, une distorsion sensorielle, des idées délirantes, et la dépersonnalisation.

ICBoC :
Indigenous Certification Board of Canada. Autrefois connu comme sous le nom du First Nations Wellness/Addictions Counsellor Certification Board (FNWACCB).

Intervention en cas de crise :
Les services qui répondent aux besoins d’un alcoolique ou d’un toxicomane lors de détresse émotive et (ou) physique aiguë.

Ludothérapie :
Des activités qui sont agréables, animées et qui permettent de revivifier une personne. Des activités qui sont bénéfiques : présentent des propriétés de guérison, qui rétablissent l’état antérieur du client ou qui lui permettent de devenir ce qu’il veut devenir.

Orientation :
Décrire au client la nature générale et les objectifs du programme, les règles régissant la conduite du client et les infractions pouvant entraîner des mesures disciplinaires ou le renvoi du programme, les coûts de traitement à la charge du client, le cas échéant, ainsi que les droits du client.

PNLAADA :
Programme national de lutte contre l’abus de l’alcool et des drogues chez les Autochtones.

PLASJ / PNLASJ :
Programme de lutte contre l’abus de solvants chez les jeunes (désigne habituellement une agence régionale)/ Programme national de lutte contre l’abus de solvants chez les jeunes.

Postobservation :
La période qui commence lorsque le client quitte un programme de traitement officiel et que les professionnels du traitement ne voient plus périodiquement et directement le client dans le cadre de thérapies de groupe ou individuels et collectifs. Le client assume la responsabilité de son propre rétablissement, de préférence avec l’aide de sa famille, de groupes de soutien et d’autres personnes.

Rapports et tenue de dossiers :
Inscription des résultats de l’évaluation et du plan de traitement au dossier. Rédaction de rapports, de notes d’évolution du client, de sommaires du congé et d’autres données reliées au client.

Santé /bien-être holistique :
L’approche holistique de la santé fait partie intégrante d’une forte identité culturelle. Beaucoup de communautés des Premières Nations estiment que les interventions holistiques adaptées à la culture permettent d’atteindre un mieux-être (c’est-à-dire un équilibre dans les aspects mental, physique, émotionnel et spirituel de la vie) chez l’individu, dans la famille et dans la communauté. « (Santé Canada et l’Assemblée des Premières Nations. Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations. Ottawa : Santé Canada, 2015. 33.) »

Sécurité culturelle :
«La sécurité culturelle fait référence à ce qui est ressenti et vécu par le patient dans une relation de soins surtout quand le fournisseur communique avec le patient d’une façon respectueuse et inclusive qui incite le patient à participer aux processus décisionnels. Cette communication doit renforcer la relation de soins de sorte que le patient et le fournisseur puissent travailler en équipe afin d’assurer la plus grande efficacité des soins. Les rencontres culturellement sécuritaires de ce genre exigent une grande compréhension de la part du fournisseur qui doit comprendre que tous les patients de ce groupe qu’il traite ne se comportent pas de la même façon et n’ont pas forcément les mêmes croyances.» (Ministère de la santé de la Nouvelle-Écosse. Guide de compétence culturelle pour les professionnels de soins de santé primaires en Nouvelle-Écosse. 2005.)
Des pratiques sécuritaires du point de vue culturel comprennent notamment des mesures qui reconnaissent et respectent les identités culturelles d’autrui et satisfont en toute sécurité les besoins, les attentes et les droits de celui-ci; à l’opposé des pratiques culturelles dangereuses; dont celles qui diminuent, dévalorisent ou marginalisent l’identité culturelle et le bien-être d’un individu. » (Nursing Council of New Zealand. Guidelines for cultural safety, the treaty of Waitangi, and Maori health in nursing and midwifery education and practice. Wellington: Nursing Council of New Zealand, 2002)

Services d’interprétation :
Assurer la traduction par le truchement de l’interprétation.

Solvants :
Produits chimiques produits à partir de produits pétroliers. Il s’agit de produits qui sont volatiles, qui s’évaporent rapidement à la température de la pièce, ce qui les rend populaires comme base pour les produits qui doivent être séchés rapidement. Exemples : enduits pâteux, certaines colles (modèles réduits d’avions), produits de nettoyage, détachants, marqueurs et liquide correcteur pour dactylographie.

Stupéfiants :
Terme désignant une substance, dérivée de la graine de pavot (opium), qui provoque une insensibilité ou de la stupeur, qui peut modifier la perception de la douleur, produire un sentiment d’euphorie, des changements d’humeur et une obnubilation intellectuelle.

Suivi :
Un moyen de recueillir des données et de l’information sur les progrès accomplis par les clients au cours de la période de rétablissement. Le suivi permet de recueillir des renseignements sur les clients sur un laps de temps et il sert de moyen de mesure de l’efficacité et de la réussite du programme.

Thérapie individuelle et de groupe :
L’utilisation d’aptitudes spéciales pour aider les individus, les familles ou les groupes à réaliser les objectifs par le truchement de : l’exploration d’un problème et de ses ramifications, l’examen des attitudes et des sentiments, l’examen des solutions de rechange, et la prise de décisions.

Traumatisme intergénérationnel/ traumatisme transgénérationnel :
Le traumatisme qui passe des survivants à leurs enfants et autres générations à venir de leurs descendants par des mécanismes complexes du trouble de stress post-traumatique. Le traumatisme intergénérationnel en cours issu du colonialisme a endommagé l’intégrité culturelle et la santé holistique des peuples et communautés autochtones. Alors que certains événements et politiques ont eu des effets néfastes sur de nombreuses populations autochtones (séparation de leurs terres, dissolution des communautés, oppression, pensionnats, rafle des années soixante, marginalisation et aboriginalisme), il importe de savoir que certaines collectivités ont également connu leurs propres traumatismes. Cela signifie donc que chaque communauté aura des besoins à lui propre dans son cheminement vers la guérison.

Troubles concomitants (jadis appelés diagnostic mixte ou troubles jumelés) :
Se dit généralement d’une situation où d’une personne ayant un trouble psychiatrique en plus d’une toxicomanie ou d’un problème de jeu. Bien que ces troubles puissent interagir différemment d’une personne à l’autre, au moins un trouble de chaque type peut être diagnostiqué indépendamment de l’autre.

Utilisation de solvants :
L’inhalation délibérée des émanations de solvants organiques volatiles, de carbures d’hydrogènes présents dans les aérosols, et qui ont tous des propriétés psychoactives.

YSAC:
Comité sur l’abus de solvants chez les jeunes
Menu Title