Thunderbird Partnership Foundation

Une personne autochtone saine et entière

Croyances

Dans le cadre de notre travail, nous avons souvent demandé ce que cela signifiait d’être une personne saine et entière. En quoi devons-nous croire pour favoriser notre propre mieux-être par le biais de la culture autochtone? Voici certaines des réponses que nous avons obtenues.

  • Il y a du « bon » dans la vie (dans le monde). (Mino-Bimaudiziwin)
  • Il y a un Créateur à la source de la vie : il y a donc un but et un sens.
  • Le Créateur est bienveillant et nous avons donc une relation empreinte de bienveillance avec la source de la vie.
  • Nous avons l’attention, l’aide et les conseils du Créateur.
  • Chaque partie de la Création a un esprit et une identité individuelle, ce qui signifie que nous sommes liés de manière personnelle et déterminée à l’ensemble de la Création. Toute la vie est sacrée.
  • Le Créateur voulait être, devenir, animer et vivre. C’est pourquoi il a créé. Le même désir est inhérent en nous en tant qu’êtres humains.
  • Nous sommes prédisposés à prendre soin et à partager inconditionnellement.
  • Dans toute la vie, il existe une dualité (spirituelle et physique, cœur et esprit, etc.).
  • Dans la vie, il existe un jumeau (esprit opposé). La vie consiste donc à faire de bons choix.
  • La capacité de vivre une bonne vie, une vie qui a un sens et un but, passe par la relation et l’interdépendance du corps, de l’esprit, du cœur et de l’âme.
  • Il existe une essence spirituelle, une énergie, que nous pouvons appeler de l’intérieur ou de l’extérieur de nous-mêmes pour nous guider, nous diriger et nous guérir.
  • Nous pouvons nouer des liens personnels avec l’esprit.
  • Il existe une vie éternelle, un chemin spirituel continu de vie d’un esprit à un autre.
  • Nous sommes liés à nos ancêtres et pouvons établir des liens avec eux.

Valeurs spirituelles

Une personne autochtone saine et entière :

  • adopte et respecte les valeurs autochtones essentielles de la vie (p. ex. savoir que les sept enseignements ancestraux sont en nous) :
  • Zawgi’idiwin (amour),
  • Mawnawdjiwin (respect),
  • Dubuhsaynimowin (humilité),
  • Zongidayaywin (bravoure),
  • Gwuyukawjiwin (honnêteté),
  • Debwewin (vérité),
  • Gawdjigikayndumowin (sagesse);
  • croit à la valeur fondamentale et à la bonté de la vie et le démontre en adoptant et réalisant des comportements et un mode de vie.

Exemples :

  • Cherche toujours le mieux-être et le bien-être
  • A confiance dans la culture, les valeurs et les traditions
  • A un lien inné et observable et une bonne relation avec la terre, la Création et l’Esprit
  • A de l’amour-propre
  • Respecte les autres et se respecte
  • A un lien ou une relation respectueuse avec l’avenir et le passé sur le continuum de la vie (respect et lien à une nouvelle vie, à ceux à naître, aux Aînés et aux ancêtres)
  • A une préférence pour un climat et un environnement d’inclusion, de réciprocité, d’acceptation, de confiance et de paix, et les favorise

Relation avec le cœur

La relation avec la Terre notre mère, la Création, l’Esprit et les ancêtres, une personne autochtone saine et entière, est un lien avec la Terre, c’est-à-dire un lien avec le cœur et l’énergie de la guérison, créant un sentiment d’appartenance, le sentiment d’être aimé et une perception de sa propre globalité. Ce sentiment est ressenti de la manière suivante :

– savoir que nous ne sommes jamais seuls au monde;

– se sentir personnellement lié à la Terre, n’importe où, dans notre partie du monde;

– se sentir affectueusement lié à la Terre et savoir que l’esprit d’une personne est lié au monde physique;

– avoir une conscience rassurante du fait que nous pouvons utiliser l’énergie de la Terre pour guérir.

Relation au sein d’une famille inclusive de la Création (comme l’indique le concept de « toutes mes relations) qui est personnelle, réciproque, thérapeutique et qui renforce l’identité Anishinabe.

Comments are now closed.