Thunderbird Partnership Foundation

Modèles de matrice

Le modèle de matrice utilise l’encadrement, le soutien, la thérapie et d’autres mesures pour aider les personnes à terminer leur traitement en récompensant les petits objectifs et en les soutenant dans leurs efforts pour trouver un emploi. Il a été démontré que les mesures de soutien permettent de prévenir les rechutes.

Traitement pharmacologique

Les médicaments administrés pendant le traitement se sont avérés efficaces pour favoriser la guérison puisque la consommation prolongée de méthamphétamine peut affecter le fonctionnement du cerveau. Les médicaments psychostimulants peuvent réguler certains de ces changements et prévenir les rechutes.

Cannabis thérapeutique

Les premières recherches sur le cannabis thérapeutique montrent que la réduction de l’impact des facteurs environnementaux déclenchant la consommation de stimulants a un effet positif sur les personnes qui se rétablissent.

(Trousse d’outils sur les opioïdes et la méthamphétamine)

Soutenir et aider les consommateurs de méthamphétamine

Voici quelques suggestions pour s’engager auprès de personnes qui consomment de la méthamphétamine[1].

  • Les mouvements rapprochés peuvent être menaçants.
  • Les lumières vives peuvent provoquer un besoin de légitime défense.
  • Utiliser un discours lent et un ton plus grave
  • Utiliser des mouvements lents
  • Mouvements visibles des mains
  • L’établissement d’un lien avec d’autres personnes pour traiter les émotions et les expériences peut réduire le risque de suicide.
  • Ne pas bloquer ou restreindre les personnes physiquement

 

Les systèmes de savoir autochtone qui se développent à partir des liens et des valeurs humaines, comme la bienveillance, le respect, le partage et la force, peuvent être des interventions puissantes pour faciliter les changements de pensée, de croyance et de comportement. (CCMEMPN, 2015)

 

[1] Dejarlais, C. (2015). Meth Reference Guide: Remember your Spirit. Vancouver (Colombie-Britannique) : Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia. Consulté à l’adresse https://nccabc.ca/wp-content/uploads/2015/02/RememberingOurSpirit_crystalmethguide.pdf.

 

Des émotions intenses, une agressivité accrue et des relations détruites peuvent isoler les consommateurs de méthamphétamine, les rendre paranoïaques et les exposer à un risque élevé de tentative et de réussite de suicide. Lorsque nous accordons de la valeur à la vie, nous savons que c’est pour garder les consommateurs de drogues VIVANTS et faire ce que nous pouvons pour les aider à se maintenir en vie :

  • s’engager de façon calme pour réduire l’agitation et la paranoïa;
  • être conscient des traumatismes et des problèmes émotionnels sous-jacents;
  • faire attention à nous et aux autres puisque les consommateurs de méthamphétamine peuvent être physiquement agressifs pendant l’état d’euphorie (« high »).

Les liens culturels favorisent le mieux-être

La langue est un remède puisqu’elle est liée au savoir, aux valeurs, aux modes de vie et à la vision du monde des Autochtones. Les communautés où la langue est largement parlée jouissent également de niveaux de santé et de bien-être plus élevés et de taux de suicide et d’idées suicidaires plus faibles. (CCMEMPN, 2015)

Le soutien de la famille, les réseaux de pairs et les amis, ainsi que l’accès au logement, à l’éducation, à l’emploi et aux possibilités de célébrer l’identité culturelle, aident une personne à être productive et à se lier à sa communauté. (Honorer nos forces, 2011)

Une perspective et un cadre culturels permettent de comprendre la méthamphétamine, une compréhension ancrée dans la culture et soutenue par des liens avec les déterminants sociaux autochtones de la santé, du clan, de la parenté, de la communauté et des Aînés.

[1] Dejarlais, C. (2015). Meth Reference Guide: Remember your Spirit. Vancouver (Colombie-Britannique) : Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia. Consulté à l’adresse https://nccabc.ca/wp-content/uploads/2015/02/RememberingOurSpirit_crystalmethguide.pdf.

Comments are now closed.