Thunderbird Partnership Foundation

La culture comme fondement

L’esprit

L’esprit est la partie la plus importante de la vision du monde autochtone.

Dans notre vie sur cette terre, l’esprit est toujours central, travaillant en collaboration avec le corps, l’esprit et le cœur.

La culture facilite l’expression spirituelle. L’esprit désire vivre à fond sa vie. Une connexion à l’esprit est essentielle au bien-être.

Le cercle

Le cercle est fondamental à la vie et au processus de la vie, un peu comme les saisons suivent un modèle circulaire. Nous pouvons voir l’interconnexion et l’interdépendance dans la vie.

 

Harmonie et équilibre

Le monde est en perpétuelle mutation, mais il travaille vers l’harmonie et l’équilibre. C’est comme lorsque les gens chantent en harmonie : les voix individuelles se marient à merveille. Nous apprenons à garder l’équilibre lorsque nous faisons du vélo. Nous vivons en harmonie et en équilibre avec notre famille, nos amis et nos voisins lorsque nous respectons les différences des uns et des autres et que nous nous soucions les uns des autres.

 

Toutes mes relations

Nous faisons tous partie de la Création, et nous sommes tous connectés : les gens, les plantes, les arbres, les animaux et les roches. Dans nos relations, nous devons nous occuper les uns des autres. Lorsque nous l’acceptons, nous acceptons l’idée que nous ne sommes ni mieux ni pires que toute autre personne ou que tout autre être. Entourés de nos relations dans la Création, nous ne sommes jamais seuls.

 

Bonté, bienveillance et respect

La vision du monde autochtone reconnaît que l’univers est fondé sur la compassion. Le Créateur se soucie de sa création. La Terre mère se soucie de toute vie qui en est issue et de toute vie terrestre. Les êtres de la Création se soucient les uns des autres. La bonté et la bienveillance sont des cadeaux du Créateur que nous portons à notre naissance. Lorsque nous entretenons ce don dans nos relations, nous apprenons le respect.

Lien à la Terre

Nous sommes faits de la terre et en sommes issus. Nous sommes liés à toutes les autres personnes et créatures puisque nous appelons tous la terre, Notre Mère. La Terre mère est un être vivant, conscient, qui respire et qui est doté d’un cœur et d’émotions, d’une âme et d’un esprit, et d’une vie physique et organique, comme tous les autres parents de la Création. L’identité et les relations autochtones se définissent par rapport à la terre et à notre lien avec le monde naturel.

Le chemin de la vie

L’expérience de la vie dans le monde doit être comprise comme étant un voyage de l’esprit progressant d’une étape à l’autre, des étapes liées les unes aux autres et qui se suivent. Les bébés apprennent à ramper, puis à courir. Nous grandissons et déterminons notre but dans la vie et la manière dont nous pouvons contribuer à la vie qui nous entoure. Nous vieillissons. Nous ne sommes pas seuls dans notre voyage puisque nous sommes connectés à nos ancêtres nous ayant précédés et à ceux encore à naître.

Langue

La langue est la voix de la culture et constitue donc le meilleur et le plus authentique moyen d’expression pour la transmission du sens de la vie depuis l’origine et de la façon d’être dans le monde. La culture constitue l’expression, les modes de vie et la pratique spirituelle, psychologique, sociale et matérielle de cette vision du monde autochtone. Nos langues autochtones sont un cadeau sacré du Créateur. La langue est donc bien plus qu’un moyen de communication.

 

Comments are now closed.